Présentation du site

Le français est une langue riche, mais c’est aussi une langue compliquée à bien des égards, et dont l’orthographe et la grammaire sont hérissées de difficultés.

La relecture et la correction des textes, souvent présentées comme des étapes secondaires, voire inutiles, sont pourtant essentielles dans la réalisation et la présentation de documents de qualité.

Pour que vous puissiez vous concentrer sur le cœur de votre activité, je vous propose une correction professionnelle de tous vos textes.

Les correcteurs automatiques

Parce qu’il leur est impossible de comprendre le sens d’une phrase, les logiciels de correction et les vérificateurs automatiques en ligne, ne peuvent pas donner entière satisfaction.

De plus, ces programmes signalent souvent des erreurs sur des textes parfaitement corrects et, inversement, peuvent ignorer des fautes grossières.

Aucun outil, aussi sophistiqué soit-il, ne pourra remplacer l’œil averti du professionnel, traquant la moindre faute d’orthographe, de grammaire, de syntaxe ou de respect du code typographique.

La correction professionnelle

Il ne suffit pas « d’avoir une bonne orthographe » pour s’improviser correcteur. Le bon usage de la ponctuation, des capitales, la cohérence et l’harmonisation des acronymes, sigles et abréviations, ainsi que l’application des usages typographiques, sont indispensables pour rendre un texte irréprochable (compréhensible et percutant). Dans le cadre d’une correction de qualité, tous ces aspects doivent être examinés.

Or, un document impeccable est un gage de sérieux et de crédibilité auprès des personnes auxquelles il est destiné.

À qui s’adresse la correction professionnelle ?

Chacun d’entre nous peut, un jour ou l’autre, faire appel à un correcteur.

Que ce soit à titre personnel ou dans le cadre de votre métier, tous vos écrits méritent d’être relus et corrigés par un œil professionnel :

– thèses, mémoires, rapports de stages ;

– textes littéraires (romans, nouvelles, poèmes, récits, pièces de théâtre, mémoires…) ;

– curriculum vitæ, lettres de motivation ;

– discours, comptes rendus, rapports ;

– courriers personnels ou administratifs, cartons d’invitation ;

– bulletins d’information, journaux d’entreprises ;

– périodiques, magazines ;

– documentations, catalogues, brochures, notices techniques ;

– affiches, prospectus ;

– pages Web, présentations, etc.

Les tarifs sont établis sur la base de 1 000 caractères des documents originaux, espaces comprises (espace est un nom féminin en typographie).